Home Revue de presse Couleurs Pures

Salvini - Couleurs pures

Il y a 20 ans, Fanfan Salvini installait sa vie dans un atelier de peinture. De camaïeu en camaïeu, il continue d’explorer son art. Trouve son inspiration en travaillant des pigments de couleur pure. Rencontre avec un autodidacte enthousiaste...

Des toiles, par dizaines. Encore des toiles... et tout autour un ensemble hétéroclite d’objets superflus et parfois inattendus (comme ce fauteuil de dentiste ou cette machine à coudre Singer du siècle dernier) qui n’est pas sans rappeler le délicieux bric-à-brac des frères Loiseau dans Le secret de la licorne. C’est « l’atelier du bonheur » comme l’appelle Fanfan Salvini, peintre autodidacte et agitateur émotionnel. Chemin faisant, pièce après pièce, couloir après couloir, corridor après corridor, mètre carré après mètre carré, on se rappelle que Thésée ne dut son salut qu’au fil d’Ariane ! Mais bientôt, insensiblement, notre labyrinthe à nous impose sa cohérence. Et il saute aux yeux que cette occupation apparemment sauvage de l’espace offre tout à la fois le dépaysement - toujours salutaire - et l’harmonie.

En fait, cette maison-atelier ressemble à son propriétaire-créateur-animateur qui, d’ailleurs, ne se présente pas comme un peintre mais comme un artiste. Elle est son œuvre. Son « anti-destin » comme aurait dit Malraux. Tout autant que sa peinture. Ici, au cœur des Jardins de l’Empereur, Fanfan Salvini vit (avec Fabienne, sa compagne). Crée. Accueille des enfants (« seulement ceux qui veulent travailler ») qu’il initie (gratuitement) à la peinture. Relit probablement Camus dont l’intégrale des œuvres s’intercale avantageusement entre des volumes consacrés à Van Gogh ou Matisse.

Fanfan Salvini fête cette année ses vingt ans de peinture. « Le dessin s’affine. Mais, la couleur, je l’ai toujours eue en moi. » Ces jaunes, ces bleus, ces bruns qui constituent les couleurs de base de sa palette. « Je peins des camaïeux, dit-il encore. Ce n’est pas une peinture d’éclat mais une peinture sincère, intimiste. » C’est vraisemblablement cette recherche de la couleur qui l’a amené à la technique du pigment. « C’est en quelque sorte la technique de l’aquarelle... Je mouille beaucoup mon dessin avec des liants, une base d’huile d’œillette et d’essence de pétrole. Puis, avec une spatule, le passe par dessus les pigments de couleur pure. Alors, commence véritablement un travail de création. »

La matière est vivante. Continue de vivre sur les tableaux qui habitent (littéralement) les murs. Fanfan Salvini vit avec elles, qui ne peut jamais tout à fait considérer qu’elles sont terminées. Expose avec succès, en Corse et à Paris, mais ne voudrait jamais se séparer de ses toiles. Il peint essentiellement Ajaccio. Particulièrement les Îles Sanguinaires, « la pointe avancée de la Corse ». Elles l’accompagnent jusque dans son luxe extrême : la baignade en hiver.

Source: Corsica

 

Résidence des Jardins de l'Empereur à Ajaccio
E:Mail: Fabienne Salvini
Téléphone: 06 19 33 76 30